Posted in Survie

Comment choisir son couteau de survie ?

Je m'appelle Pierre Thiollent et je suis étudiant Web Concepteur à la Normandie Web School, en filière développement.
Comment choisir son couteau de survie ? Posted on 29 janvier 2019Leave a comment
Je m'appelle Pierre Thiollent et je suis étudiant Web Concepteur à la Normandie Web School, en filière développement.

Il existe de nombreux couteaux de survie sur le marché, et choisir le plus adapté à nos besoins n’est pas toujours chose facile. Voici un petit guide pour choisir l’objet qui pourrait vous être indispensable en situation de survie.

Pourquoi posséder un couteau de survie ?

Votre couteau sera votre meilleur ami lorsque vous devrez faire face à une situation de survie. Cet outil, popularisé dans les années 80 aux Etats-Unis avec la sortie du film Rambo, va avoir différentes utilités comme par exemple vous aider à fendre du bois (pour construire un abri lors de stage de survie en pleine nature), mais encore à allumer un feu ou à préparer votre nourriture (dépecer un animal, ouvrir des boîtes de conserves..). En cas de problème il peut aussi vous servir à vous défendre.

Couteau de survie
Couteau de survie

Quel type de lame choisir pour son couteau de survie ?

Le type de lame est déterminant dans la choix d’un couteau, en effet comme je vous le disais plus haut, votre couteau doit être robuste et doit pouvoir servir à différentes tâches nécessitant solidité et praticité. Il existe bon nombre d’aciers différents qui possèdent chacun leurs avantages et inconvénients, mais nous allons nous concentrer sur l’acier en carbone, l’acier inoxydable et l’acier à outils, qui sont a mon avis les aciers les plus pertinents pour un couteau de survie.

  • Lame en acier carbone :

L’acier au carbone est un acier dont le principal composant d’alliage est le carbone, entre 0,12 et 2,0 %. Il a la particularité d’être très résistant voire indestructible, ce qui est un atout majeur lorsque l’on sait que votre couteau sera mis à rude épreuve. De plus, la lame en acier carbone est facilement aiguisable, ce qui est un second avantage sur le terrain. Cependant, cet acier a l’inconvénient de ne pas résister à la corrosion : si vous le laissez humide ne serait-ce que quelques heures il rouillera. Ce couteau vous conviendra parfaitement si vous êtes quelqu’un de soigneux.

  • Lame en acier inoxydable :

L’acier inoxydable, aussi appelé inox, est un acier comportant moins de 1,2 % de carbone et avec plus de 10,5 % de chrome, dont la propriété est d’être peu sensible à la corrosion et de ne pas se dégrader en rouille. Cet acier à la particularité d’être plus difficilement aiguisable et d’être moins robuste. Il vaut mieux opter pour ce type de lame si vous vous trouvez dans un milieu humide et/ou salé.

  • Lame en acier à outils :

Les aciers à outils ont une teneur en carbone assez élevée, en association avec différents éléments d’alliage «carburigènes», comme le tungstène ou le chrome. Il existe 5 grands types d’acier à outils qui ont chacun leurs avantages et leurs inconvénients, il convient alors de se renseigner sur le nom de l’acier et ses caractéristiques qui lui sont propres avant de passer à la caisse. C’est un bon compromis entre l’acier carbone et l’acier inoxydable : la lame sera plus robuste que l’acier inoxydable et résistera mieux à l’oxydation que l’acier carbone.

Quel type de manche choisir ?

Le type de lame étant un choix déterminant dans l’achat d’un couteau de survie, le type de manche n’en est pas moins. En effet, la prise en main et le confort sont tout aussi importants. Le matériau le plus populaire dans le domaine du survivalisme est le Micarta : un matériau composite à base de papier ou de coton mélangé avec de la résine phénolique. Il est extrêmement résistant, possède un très bon grip et ne demande aucun entretien, autrement dit le top du top.

Couteau de la marque ESEE modèle 6 avec manche en Micarta.
Couteau de la marque ESEE modèle 6 avec manche en Micarta.

Un des autres matériaux très apprécié dans le survivalisme est le G10 : un tissu en fibre de verre imprégné de résine époxy. Il est solide, durable et résistant à l’humidité tout comme le Micarta.

Couteau de la marque Spyderco modèle bushcraft avec manche en G-10.
Couteau de la marque Spyderco modèle bushcraft avec manche en G-10.

Le dernier matériau souvent utilisé pour les manches de couteau de survie est le caoutchouc. Très résistant à l’humidité comme ses deux prédécesseurs, il sera en revanche beaucoup moins résistant à la chaleur, mais en fonction de sa forme peut fournir un très bon grip. Ce type de manche est parfait en conditions humides.

Couteau de la marque Fallkniven Model F1 avec manche en caoutchouc.
Couteau de la marque Fallkniven Model F1 avec manche en caoutchouc.

Avec l’émergence des nouvelles technologies dans les années 2000 et les tensions internationales, les risques d’attaques nucléaires et de fin du monde sont élevés. Le choix de votre couteau va dépendre de l’utilisation que vous allez en faire. Il est important d’avoir un couteau adapté à son profil dans son kit de survie ou dans son bunker de survivalisme.

Si vous cherchez un couteau résistant, facilement aiguisable, et que vous ne comptez pas aller dans l’eau avec nous vous conseillons d’opter pour une lame en acier carbone. En revanche si vous vous trouvez dans une zone humide nous vous conseillons plutôt d’opter pour une lame en acier inoxydable. Et enfin si vous souhaitez un couteau robuste, résistant à la rouille et facilement aiguisable nous vous conseillons de choisir une lame en acier à outils.

Autrement, n’hésitez pas à visiter les salons sur le survivalisme pour avoir un contact direct avec d’autres preppers, mais aussi afin de discuter de leur expérience avec leurs outils pour vous faire une idée plus précise du couteau qui vous correspond.

Je m'appelle Pierre Thiollent et je suis étudiant Web Concepteur à la Normandie Web School, en filière développement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *